Vous êtes ici : CDC > Historique > Festivals > dernières éditions > 2015 | 37e Festival Les Hivernales > Spectacles > Maud Le Pladec - Léda
/ CDC /

Conception et chorégraphie Maud Le Pladec
Musiques Julia Wolfe (Dark Full Ride), Francesco Filidei (Silence=Death, création originale), TaCTuS (séquence d’introduction)
Interprétation Maria Ferreira Silva, Julien Gallée-Ferré, Corinne Garcia, Mélanie Giffard, Simon Tanguy
Musique live Ensemble TaCTuS (Ying-Yu Chang, Paul Changarnier, Thibaut Weber, Pierre Olympieff)
Scénographie lumières Sylvie Mélis
Costumes Alexandra Bertaut
Assistant musical Gaël Desbois
Documentation Youness Anzane
Régie générale Fabrice Le Fur
Assistant création lumières et régie lumières Nicolas Marc
Régie son Vincent Le Meur
Décors Vincent Gadras  

Remerciements à Katerina Andreou, Magali Caillet, Nicolas Couturier, Jung Ae Kim, Konstantin Lipatov, Julie Pareau, et tous les membres de l’association Léda

Production Association Léda
Coproduction Théâtre national de Bretagne, Mettre en Scène 2013 (Rennes) - Les Subsistances (Lyon) - Maison de la Danse / Biennale de la danse de Lyon, dans le cadre de modul-dance, programme Culture de l’Union Européenne - Théâtre Paul Eluard, TPE scène conventionnée (Bezons) dans le cadre de la permanence artistique de la région Île-de-France - Tanzquartier (Vienne, Autriche) - CCN Basse Normandie (Caen), Direction Héla Fattoumi – Éric Lamoureux dans le cadre de « l’Accueil Studio » ministère de la Culture et de la Communication - CCN de Franche-Comté (Belfort) dans le cadre de « l’Accueil Studio » ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Franche-Comté - CDC Paris Réseau / Centre de développement chorégraphique (Atelier de Paris - Carolyn Carlson, L’étoile du nord, micadanses-ADDP, studio Le Regard du Cygne-AMD XXe)
Soutiens Modul-dance/Programme Culture de l’Union Européenne - ministère de la Culture et de la Communication DRAC Bretagne - région Bretagne - ville de Rennes - Adami - Spedidam
Avec l’aide à la production et à la diffusion d’Arcadi

Remerciements au Musée de la danse/CCNRB (Rennes), au Centre national de danse contemporaine (Angers, direction Emmanuelle Huynh, 2012) et au Centre national de la danse (Pantin) et au studio Le Regard du Cygne (Paris) pour le prêt de studio.
Maud Le Pladec a été lauréate du programme « Hors les Murs » de l’Institut Français en 2013 pour une recherche autour du collectif de musique contemporaine Bang on a can.

Crédit photo Konstantin Lipatov

maudlepladec.com

Spectacles

Samedi 21 février à 18 h

Maud Le Pladec | Léda


DEMOCRACY    50 min
Théâtre Benoît XII

Première en région

En partenariat avec l’Institut supérieur des techniques du spectacle



D’abord interprète chez Mathilde Monnier et Boris Charmatz, Maud Le Pladec est aujourd’hui l’une des figures de la nouvelle génération de chorégraphes. Poursuivant son travail autour de partitions musicales résolument contemporaines,  DEMOCRACY, pièce pour cinq danseurs et quatre percussionnistes confronte l’œuvre de deux compositeurs, l’américaine Julia Wolfe et l’italien Francesco Filidei, dont la radicalité et la puissance ont inspiré la chorégraphe. Maud Le Pladec s’appuie sur l’ouvrage « La démocratie contre l’état » de Miguel Abensour, spécialiste de philosophie politique,  dans lequel l’auteur pose  la notion de la démocratie au sens premier du terme.   Il ne s’agit pas ici de la démocratie réduite à son cadre politique mais d’une démocratie « insurgente » qui œuvre pour la dissolution des certitudes, la revendication de l’égalité comme résistance civique. La chorégraphe nous livre une danse révolutionnaire dans l’énergie cinglante qu’elle déploie, extrêmement physique et pulsionnelle… comme un cri qui devrait nous pousser à nous lever et à nous mettre en mouvement !

Maud Le Pladec is one of the leading figures of today's new generation of choreographers. DEMOCRACY, a piece for five dancers and four percussionists, confronts the work of two composers, Julia Wolfe and Francesco Filidei, whose radical quality and power inspired the choreographer. Maud Le Pladec based her work on the text Democracy Against the State by Miguel Abensour, who examines the fundamental meaning of democracy. Setting aside the political aspects that immediately come to mind, democracy is considered here as an "insurgent" action striving to break down established truths, where civil disobedience demands equality. The choreographer presents a dance form that is revolutionary in the extremely physical and impulsive energy deployed, like a cry driving us to rise and move forward!