Vous êtes ici : CDC > Historique > Festivals > dernières éditions > 2015 | 37e Festival Les Hivernales > Spectacles > Mickaël Phelippeau
/ CDC /
Chorégraphie Mickaël Phelippeau
Collaboration artistique Marcela Santander Corvalàn
Interprétation Ensemble vocal Campana
Soprani Geneviève Brugal, Marielle Khoury, Catherine Quillet, Nicole Tousten, Camille Vourc’h
Alti Laure Gendron, Chantal Haon, Claudie Pabst, Valentin Roulliat  -  Haute-contre, Corinne Scholtes
Ténors Gilles Aumjaud, Thierry Denante, Jean-Paul Joly  -  Chef de Chœur, Lionel Roux, Renaud Mascret
Basses Yvon Dumas, Fabrice Lebert, Raphaël Marbaud, Jean Ribault, Jacques Vachier, Fabrice Lebert
Lumières Abigail Fowler
Son et montage vidéo Vivian Demard / Romain Cayla
Arrangement musical pour vidéo Pascal Marius

Coproduction Le Quartz - Scène nationale de Brest
Soutiens CCNFCB dans le cadre des résidences décentralisées en Franche-Comté avec l’aide à la diffusion d’ARCADI Île-de-France. La bi-p est soutenue par la DRAC Centre – ministère de Culture et de la Communication, au tire de l’aide à la compagnie, par la région Centre et par le département de l’Essonne.

Remerciements Maeva Cunci, Garden Gym Brest, Maël Guiblin, Julie Lefèvre, Laurence Potier et l’équipe du Quartz

Crédit photo Philippe Savoir

bi-portrait.net

Spectacles

Samedi 28 février à 18 h

Mickaël Phelippeau


Chorus    1 h
Eglise des Célestins

Nouvelle création

Avec le soutien de King’s Fountain



Le chorégraphe Mickaël Phelippeau, artiste associé au Quartz, scène nationale de Brest depuis 2011, au théâtre Brétigny, scène conventionnée du Val d’Orge depuis 2012 et au CDC de Picardie depuis 2014, inscrit son travail dans la rencontre. Après avoir réuni l’ensemble a cappella Voix Humaines, c’est avec le chœur de chambre Campana d’Avignon dirigé par Jean-Paul Joly, qu’il poursuit cette aventure. Les choristes peu habitués à la mise en espace et au travail corporel ont eu à cœur de partager cette incroyable expérience avec le chorégraphe. Sur le choral de Nicht so traurig, Nicht so sehr de la cantate BWV 384 de Bach, les corps chantants se mettent en marche, « comme un seul corps, un seul coffre... un chœur mouvant, un chœur qui va vers le sol... » Dans les magnifiques volumes de l’église des Célestins, la magie opère créant un véritable enchantement pour les yeux et les oreilles. Sensible, beau, intelligent, Chorus nous fait oublier le fracas du monde, le temps de ce choral de Bach.

Choreographer Mickaël Phelippeau, associate artist at the Quartz since 2011 and at the Théâtre de Brétigny since 2012, focusses his work on experiencing encounters. With the chamber choir Campana, directed by Jean-Paul Joly, the choreographer introduces the singers to moving in space and working with the body differently. To the airs of a Bach cantata, these singing bodies set themselves in motion, as one... a moving choir, heading towards Earth. Inside the magnificent Eglise des Célestins, the magic of this sensitive, beautiful and intelligent Chorus carries us far away from the clamour of the world.