Vous êtes ici : CDC > Historique > Festivals > dernières éditions > 2015 | 37e Festival Les Hivernales > Spectacles > Olé Khamchanla - Cie KHAM
Chorégraphie Olé Khamchanla
Interprétation Adèle Goh, Anthony Michelet, Aymeric Bichon, Christina Chan, Lola Kervroedan, Olé Khamchanla et Wei An Hwa
Artiste peintre Gilbert Cam
Vidéo Jessica Farinet
Musique Léo Jourdain
Lumières Lise Poyol
Costumes Olé Khamchanla
Scénographie Olé Khamchanla et Jessica Farinet

Production Compagnie KHAM
Coproduction Le Pacifique - CDC Grenoble, Le TARMAC - La scène internationale francophone Paris, CDC -  Les Hivernales - Avignon, Espace Paul Jargot - Crolles.
Soutien DRAC et région Rhône-Alpes, Conseil général de la Drôme, Adami et Dicréam Institut Français de Singapour, National Arts Council de Singapour et Spedidam
Résidence de création Le Pacifique - CDC Grenoble, Frontier Danceland studio à Singapour, Pole Pik à Bron, Théâtre de Privas et l’Espace Paul Jargot à Crolles.

Crédit photo Jessica Farinet

kham.fr

Spectacles

Jeudi 26 février à 18 h

Olé Khamchanla | Cie KHAM


Akalika 7   1 h
CDC - Les Hivernales

Création
Première en France
Spectacle choisi en connivence avec Le TARMAC, La scène internationale francophone / Paris



C’est en tant que danseur hip-hop de la compagnie A’Corps qu’Olé Khamchanla est repéré en 2005 pendant L’été des Hivernales. Dès 2006, de retour d’un séjour au Laos et en Thaïlande, il développe un univers chorégraphique personnel mêlant danses hip-hop, contemporaine et traditionnelle. Il crée sa propre compagnie, Kham en 2011 et c’est en tant que chorégraphe qu’il revient en 2012 aux Hivernales avec un trio franco-singapourien Focus. Depuis, il expérimente les croisements avec d’autres formes d’expression comme le théâtre, le chant ou la peinture. Dans cette nouvelle création, le chorégraphe s’inspire de l’œuvre du peintre Gilbert Cam dit Akalika. Tous deux ont en commun le souvenir de leur pays d’origine, le Laos. Dans une ambiance feutrée, sept danseurs mêlent leurs gestes aux monumentales silhouettes aquarelles sur papier suspendu. Élégance des traits tracés à l’encre de chine, corps en miroir, le chorégraphe interroge la psychologie humaine et sa capacité de vivre avec ses peurs et leurs ombres fantomatiques, échos de souvenirs enfouis… Akalika 7 est une pièce délicate et poétique.

Hip-hop dancer Olé Khamchanla, inspired by journeys in Laos and Thailand, has developed a style all his own, combining hip-hop, contemporary and Asian folk-style dancing. He also experiments with other forms of expression such as theatre, song and painting. In this new production, the choreographer seeks inspiration in the work of painter Gilbert Cam, known as Akalika, with whom he shares memories of Laos, their native land. In a muffled setting, seven dancers mingle their gestures with monumental water-paint silhouettes on suspended paper panels. Through elegant ink tracery and mirrored dancers, the choreographer questions human psychology and its ability to live with fears and ghosts, echos of deeply buried memories... Akalika 7 is a delicate piece, full of poetry.