Vous êtes ici : CDC > Historique > Festivals > dernières éditions > 2015 | 37e Festival Les Hivernales > Spectacles > Salia Sanou - Cie Mouvements Perpétuels
/ CDC /
Conception et chorégraphie Salia Sanou
Création musicale Emmanuel Djob
Danseurs Ousséni Dabaré, Jérôme Kaboré, Ousséni Sako
Lutteurs Adama Badji (Feugueuleu 2), Ababacar Diallo (Baye Ndiaye), Cheikh Ahmed Tidiane Diallo (Sentel), Bouyagui Diouf (Missionnaire), Babacar Niang (Géant)
Musiciens Emmanuel Djob (guitare – chant), Bénilde Foko (basse), Elvis Megné (clavier), Séga Seck (batterie)
Création sonore et mix live Hughes Germain
Scénographie Mathieu Lorry Dupuy
Lumières Eric Wurtz
Régie générale Rémi Combret
Création costumes Suan Czepczynski

Production cie Mouvements perpétuels
Coproduction festival Montpellier danse 2014 dans le cadre d’une résidence à l’Agora, cité internationale de la danse, le Théâtre* / Scène nationale de Narbonne, L’Arsenal – Metz en Scène, Centre chorégraphique national de Montpellier Languedoc-Roussillon (programme résidence), Le TARMAC – La scène internationale francophone
Soutiens région Languedoc-Roussillon, ministère de la Culture et de la Communication (DRAC Languedoc-Roussillon), Instituts français de Dakar et Ouagadougou, Organisation Internationale de la Francophonie, ADAMI, agnès b, Spedidam

Avec la collaboration du Centre de développement chorégraphique La Termitière (Ouagadougou) et de l’École des Sables (Toubab Dialaw – Germaine Acogny), des écuries de lutte sénégalaise Lansar et Rock énergie

Remerciements Patricia Carette, Oumar Sall, Max Mbargane et toute l’écurie Lansar, Modou Lo, Pape Mbaye et Ass de l’écurie Rock Energie, le Comité National de Gestion de lutte au Sénégal

Crédit photo Marc Coudrais

saliasanou.net

Spectacles

Lundi 23 février à 20 h 30

Salia Sanou | Cie Mouvements Perpétuels

Clameur des arènes    1 h
Théâtre Benoît XII

Spectacle choisi en connivence avec Le TARMAC, La scène internationale francophone / Paris

En partenariat avec l’Institut supérieur des techniques du spectacle / Avignon



Pionnier de la danse contemporaine en Afrique, le chorégraphe burkinabé Salia Sanou, après son solo Dambé présenté en 2010 aux Hivernales, revient cette année avec une pièce de groupe toujours accompagné de musiciens et chanteurs sur scène. Cette fois, il nous invite à partager sa fascination pour le monde de la lutte. Pratique sportive éminemment populaire et festive en Afrique de l’Ouest, qui remplit les stades. Elle est également un véritable enjeu de réussite sociale. Plus qu’un simple combat, l’arène devient scène, espace de jeu mais aussi de sensualité et d’énergie. Usant de la métaphore, le chorégraphe questionne le monde en mouvement. « Comment résister au repli sur soi et à l’ignorance ? Comment résister aux fanatismes qui veulent faire taire des pratiques ancestrales ? » Sur la très belle partition du compositeur camerounais Emmanuel Djob, les regards des danseurs se défient, les torses nus se lancent dans un corps à corps… Clameur des arènes est une ode puissante aux valeurs de liberté.

A pioneer of contemporary dance in Africa, choreographer Salia Sanou, from Burkina Faso, returns to Les Hivernales with a group piece, accompanied on stage by musicians and singers. This time he invites us to share his fascination for wrestling, a popular and festive sport in West Africa that also reflects a form of social success. More than just a fight, the arena becomes a stage, evoking not just play, but also sensuality and energy. Through metaphor, the choreographer questions a changing world. How can we fight polarisation and ignorance? How can we oppose extremists who want to put an end to ancient traditions? Performed to beautiful music by Emmanuel Djob, the dancers gaze at one another in defiance, bare chests grapple in a one-on-one fight... A clamour in the arena portraying a powerful ode to the values of freedom.