Vous êtes ici : CDC > Historique > Festivals > dernières éditions > 2013 | 35ème Festival Les Hivernales > Spectacles > Christian Bourigault
Here is it...
in english


F. ET STEIN REVISITED 60’

In partnership with La Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon
Saturday, 23 February – 6.00 pm
Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon

Commissioned by Les Hivernales and La Chartreuse in 1983, F. et Stein is representative of Dominique Bagouet’s work. In 2000 Christian Bourigault, one of the company’s dancers, reinterpreted this piece to make it his own. While this creation is charged with cracking, tearing, outrageousness, extravagance, breakdown, awkwardness and humour, one of Dominique Bagouet’s favourite themes, duality, continues to pervade a gripping and moving performance. ‘In reinterpreting F. et Stein, I wanted to show “the dancing man”, to use one of Dominique’s favourite expressions. I walked a bit of the road with him and wanted to bring him back, just “long enough for a little dance”’. Christian Bourigault

Spectacles

Christian Bourigault

Samedi 23 février à 18h00
La Chartreuse / Villeneuve lez Avignon
F. et Stein 60’
Réinterprétation - pièce de Dominique Bagouet

En partenariat avec la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon


Créée au Tinel de la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon, dans le cadre des Hivernales en 1983, F. et Stein compte parmi les pièces emblématiques de l’œuvre de Dominique Bagouet. Christian Bourigault, ancien danseur de la compagnie, s’en empare en 2000 pour une réinterprétation. Tout en montrant l’œuvre faite de faille, de déchirure, de démesure, d’extravagance, de dislocation, de maladresse et d’humour, on retrouve le thème du double, cher à Dominique Bagouet, dans une danse saisissante et émouvante.
Réinterpréter F. et Stein, c’est montrer l’homme qui danse pour reprendre une des expressions favorites de Dominique Bagouet, avec qui j’ai partagé un bout de chemin et que j’avais envie de retrouver le temps d’une petite danse. C. Bourigault

Avec une licence de Psychologie Clinique et un D.E. de rééducateur de la psychomotricité, Christian Bourigault a d’abord travaillé dans le milieu paramédical et psychiatrique. Il découvre par le corps symptôme d’un mal être, le corps langage qui l’amène à la danse. Il l’apprend auprès de Peter Goss, Susan Buirge et Trisha Brown et au Centre National de Danse Contemporaine à Angers avec Alwin Nikolaïs. Il travaille ensuite comme interprète de 1981 à 1984 avec Josiane Rivoire, Josette Baïz, Georges Appaix et Odile Duboc.
Puis Dominique Bagouet l’engage au Centre Chorégraphique National de Montpellier pour la reprise de Déserts d’Amour et les créations du Crawl de Lucien, de Assaï, du Saut de l’Ange et des Petites pièces de Berlin. En 1988, il assiste Dominique Bagouet pour une création avec le Groupe de Recherche de l’Opéra de Paris.
Il participe ensuite au film Dix anges de Charles Picq et Dominique Bagouet, puis au travail de Michel Kelemenis et Stéphanie Aubin. Christian Bourigault crée la Compagnie de l’Alambic en 1990.

Chorégraphie > 1983 Dominique Bagouet
Réinterprétation > 2000 Christian Bourigault
Musique Sven Lava
Lumières Jacques Chatelet
Dispositif scénique Christine Le Moigne
Costumes Dominique Bagouet
Réalisation Maritza Gligo
Régie lumières Sylvie Debare
Maquillage Sylvie Chaintrier
Avec la complicité de Jean-Charles Di Zazzo, Catherine Legrand, Yan Raballand
Mémoire vidéo (1983) Charles Picq

Avec l’accord des Carnets Bagouet
Production Compagnie de l’Alambic
Coproduction Espace Michel Simon / Noisy-le-Grand
Soutiens Conseil Général de la Seine-Saint-Denis, Ville de Noisy-le-Grand

Site de la Compagnie de l’Alambic > bourigault-alambic.com
Site des Carnets Bagouet > www.lescarnetsbagouet.org