Vous êtes ici : CDC > Historique > Festivals > dernières éditions > 2013 | 35ème Festival Les Hivernales > Spectacles > Sandrine Maisonneuve et Laurence Rondoni
Here is it...
in english


First performance outside of Paris. Co-produced with KLAP Maison pour la danse, Marseille

Monday, 25 February – 9.00 pm
KLAP Maison pour la danse, Marseille

The Descent-Danse company, directed by Laurence Rondoni, was invited to Cairo in 2008 by the Emad Eddin Studio to lead a dance group for young Egyptian dancers. This is the second time that artists from this group have performed in Les Hivernales, after three solos produced in 2010 at the Chapelle des Pénitents Blancs. The experience continues with the Raq 3a Tayer project, at the initiative of the Alexandria Library, led by the dancer and choreographer Sandrine Maisonneuve, a native of Avignon, trained at the Conservatoire. Nobody knows, everybody knows is a realtime composition where eleven dancers revisit their life story. Based on ‘heritage and experience’, a theme taken from Ovid’s text Metamorphoses, the dancers perform individually or in a group, exploring space to affirm their signature through movement. The new generation dancers, who play the body from memory while inventing the dance of tomorrow, are growing stronger and are more determined than ever to shape the dance scene in their country.

Spectacles

Sandrine Maisonneuve et Laurence Rondoni

Lundi 25 février à 21h00
KLAP / Marseille
Nobody knows, every body knows 60’
Première en région
En co-réalisation avec le KLAP - Maison pour la danse à Marseille

La compagnie Descent-Danse dirigée par Laurence Rondoni est investie dès 2008 au Caire, invitée par le Studio Emad Eddin à mener une formation pour de jeunes danseurs égyptiens. C’est la seconde fois que les artistes de cette formation sont présents aux Hivernales (on se souvient des 3 soli en 2010 à la Chapelle des Pénitents Blancs). L’expérience se poursuit par l’action Raqs 3a Tayer de la Bibliothèque d’Alexandrie, avec la création de la danseuse et chorégraphe Sandrine Maisonneuve, originaire d’Avignon et formée au Conservatoire. Nobody knows, every body knows est une composition en temps réel dans laquelle les onze danseurs revisitent leur propre histoire. Sur la thématique "héritage et expérience", à partir du texte Les métamorphoses d’Ovide, les danseurs explorent, ensemble ou individuellement l’espace où ils peuvent affirmer leur nom, leur geste. Cette nouvelle génération qui, sur scène, joue avec un corps en mémoire et invente un corps en devenir, s’affirme plus forte et plus déterminée que jamais à construire le paysage chorégraphique à venir de leur pays.

Sandrine Maisonneuve vit et travaille à Paris. Depuis 1992, elle est interprète pour de nombreuses compagnies de danse, collaborant avec des artistes tels que Tomeo Vergés, Mohamed Shafik et Laurence Rondoni. Suite à une rencontre déterminante avec le performer Julyen Hamilton, auprès de qui elle pratique la "composition instantanée", elle intègre ce processus de pensée et d’écriture en temps réel à toutes ses recherches artistiques et le développe à son propre processus de création. Depuis 2005, elle enseigne en France, en Tunisie, en Algérie et en égypte pour le Cairo Contemporary Dance Workshop ProgrAm (CCDWP). Dans ses projets, elle allie pédagogie et création artistique, transmettant la danse à la fois comme expérience esthétique et comme outil de développement personnel.

Laurence Rondoni vit et travaille entre Paris et Le Caire. Figure marquante de la Compagnie Astrakan du chorégraphe Daniel Larrieu, Laurence Rondoni implante très tôt des rendez-vous publics pour les arts et la culture, passionnée par l’émergence et la transversalité. Elle cofonde en 1996, l’association Descent-Danse véritable laboratoire expérimental où elle convie et expose de nombreux artistes. 9/11 la projette en égypte, où elle se rapproche peu à peu d’une partie d’elle-même, diluée au gré des multiples migrations de sa famille. Nomade entre deux rives, elle s’engage pour la danse et son devenir, comme danseuse, chorégraphe, formatrice, curator, productrice, répondant ainsi à sa quête profonde de vivre le monde en partage. La compagnie qu’elle dirige, Descent-Danse, devient l’expert externe de l’action Raqs 3a Tayer auprès de la Bibliothèque d’Alexandrie, et produit la création Nobody knows, every body knows, en France.

Conception Laurence Rondoni - Descent-Danse
Chorégraphie Sandrine Maisonneuve
Interprétation Danseurs de Raqs 3a Tayer > Hossam Abd Elhameed, Raafat El Bauomy, Ahmed El Gendy, Ahmed Ezz, Samar Ezzat, Mohamed Fouad, Mona Gamil, Sherin Hegazy, Ezzat Ismail, Aly Khamees, Shaymaa Shoukry
Composition sonore Gaspard Guilbert
Composition lumière Christoph Guillermet
Suivi Krystel Khoury
Production Descent-Danse (France), Arts Center de la Bibliothèque d’Alexandrie (Egypte)
Coproduction Danse à Lille - CDC, Les Ballets du Rhin - Centre Chorégraphique National, Centre Culturel Le Safran, L’Echangeur - CDC Picardie
Subventions DRAC Picardie (aide aux compagnies), Conseil Régional de Picardie, Ministère de la Culture et de la Communication / Bureau action européenne et internationale
Partenariats Secteur projets européens et internationaux de la Région Nord-Pas-de-Calais et Lead Network
Aide Ville de Strasbourg
Soutien Soukoun pour la recherche en danse
"Raqs 3a Tayer" de la Bibliothèque d’Alexandrie, est cofinancé par la Délégation Européenne en Egypte.
Résidence à KLAP et diffusion aux Hivernales réalisées en coopération avec le Bureau Culturel de l’Ambassade de la République Arabe d’Egypte à Paris.
Un projet de l’association descent-danse/Laurence Rondoni pour une chorégraphie de Sandrine Maisonneuve avec Les danseurs de Raqs 3a Tayer

Site de la compagnie > descent-danse.blogspot.fr