Vous êtes ici : CDC > Historique > Festivals > dernières éditions > 2013 | 35ème Festival Les Hivernales > Spectacles > Tomeo Vergés
Here is it...
in english


First performance outside of Paris
Friday, 1 March – 6.00 pm
CDC - Les Hivernales

Tomeo Vergés, born the son of a butcher and a doctor, confesses both fascination and disgust at the sight of human flesh. The question here is not one of exhibiting the inside of the body, but of unveiling that which hides beneath the visible surface of gestures. Like a scalpel opening flesh to expose entrails, deconstructing and dissecting the body’s movement, revealing its various strata, can lead to an understanding of the profound meaning of our acts. Inspired by the experimental movies of filmmaker Martin Arnold built around breakdowns, jolting and short-circuits, Tomeo Vergés invents a choreographic language based on spasmodic movements and hiccupping sequences. Repetition, rupture, impulsive gestures and bodies that suddenly freeze give the piece a strange atmosphere, amusing but sometimes cruel. Behind the absurd, the dancers gradually reveal the intimate, the unspoken, the consciousness of the body. An intense moment of celebration.

Spectacles

Tomeo Vergés

Vendredi 1er mars à 18h00
CDC - Les Hivernales / Avignon
Anatomia publica 55’

Première en région

Fils de boucher et médecin, Tomeo Vergés, avoue tout à la fois une fascination et un véritable dégoût à la vue de la chair. Ici il n’est pas question de donner à voir l’intérieur des corps mais de dévoiler ce qui se trame en dessous de la surface apparente des gestes. Comme le scalpel ouvre les chairs laissant apparaître les viscères, la déconstruction et la décomposition de la gestuelle du corps permettent de saisir le sens profond de nos actes, révélant les diverses strates. Inspiré par les films expérimentaux du cinéaste Martin Arnold, construits à partir de pannes, de soubresauts, de courts-circuits, Tomeo Vergés invente un langage chorégraphique à partir de mouvements saccadés et d’interruptions de séquences. Les répétitions, les ruptures, les gestes impulsifs et les corps qui soudain se figent confèrent à la pièce une ambiance étrange et drôle, cruelle parfois. Sous l’absurde, se révèlent peu à peu l’intimité, les non-dits, la mémoire des corps. Intense moment de jubilation, le spectateur sort de là avec une démarche saccadée inspirée de la chorégraphie et reste longtemps perturbé par les images du spectacle.

Né dans les Pyrénées catalanes, Tomeo Vergés montre déjà tout jeune un évident besoin de s’exprimer avec son corps et malgré des affinités avec la danse, c’est le sport qui l’emporte. Il devient nageur de haut niveau. Après le baccalauréat, il choisit de suivre des études de médecine et part à Barcelone. Il y poursuit la compétition sportive, côtoie les milieux artistiques de la capitale catalane et commence à prendre ses premiers cours de danse classique et jazz. Il décide alors de venir à Paris pour se spécialiser en médecine tropicale, et continue parallèlement à prendre des cours de danse. Il se rend au Caire, en Inde et au Népal en tant que médecin. A son retour, il obtient une bourse pour étudier le théâtre, et décide de laisser momentanément la médecine de côté. Il est alors engagé par Maguy Marin pour la création du célèbre May B. Il poursuit son parcours d’interprète avec Caroline Marcadé, Anne-Marie Reynaud, Régine Chopinot et Carolyn Carlson. Il rencontre alors Caterina Sagna avec qui il signe son premier duo. Parallèlement, Tomeo Vergés travaille comme comédien et chorégraphe avec Jean Jourdheuil, Jean-François Peyret, Sophie Loucachevsky, Michel Deutsch, Benoît Bradel... En 1992, il crée la compagnie Man Drake. Il poursuit depuis un parcours ouvert sur les expérimentations chorégraphiques, les autres formes artistiques (performances, théâtre feuilleton,...) foulant avec sa compagnie les plus grandes scènes françaises et espaces de performance (Théâtre national de Chaillot, Festival d’Avignon, Biennale de la danse, Fondation Miró de Barcelone...)

Direction artistique Tomeo Vergés
Dramaturgie Véronique Petit
Interprétation Sandrine Maisonneuve, Sébastien Laurent, Julien Lacroix, Véronique Petit
Lumières Daniel Lévy
Espace sonore Thomas Fernier
Costumes Sophie Hampe
Scénographie Maxime Kurvers

Coproduction La Cie Man Drake / Tomeo Vergés, Le Théâtre de l’Espace - Scène nationale de Besançon (résidence soutenue par la DRAC Franche-Comté), L’Atelier de Paris - Carolyn Carlson (résidence de création)
Soutien Ville de Paris, Ménagerie de Verre - Studiolab, ADAMI
Participation artistique Jeune Théâtre National
La Cie Man Drake / Tomeo Vergés est subventionnée par la DRAC Ile-de-France - Ministère de la culture et de la communication dans le cadre de l’Aide à la compagnie.

Site de la compagnie > www.tomeovergesmandrake.com