Vous êtes ici : CDC > Historique > Festivals > dernières éditions > 2014 | 36ème Festival Les Hivernales > Spectacles > Arthur Eskenazi, Jennifer Lauro Mariani et Laurent Qui
/ CDC /
Direction artistique
Arthur Eskenazi, Jennifer Lauro Mariani, Laurent Qui
Interprétation
Marcel Devillers, Charles Lépine, Émilie Paillard, Adrian Schindler, Maud Thomazeau (distribution susceptible de modifications)

Production
Compagnie MFSM
Soutiens
Arcadi Île-de-France (Plateaux solidaires), DRAC Île-de-France - Ministère de la Culture et de la Communication
Remerciements
La Briqueterie - CDC du Val-de-Marne, Fondation d’entreprise Hermès, Musée de la danse, Théâtre de la Ville, 2r2c, David Dibilio, Théâtre de la Cité internationale

Spectacles

Dimanche 2 mars à 20 h 30

Arthur Eskenazi, Jennifer Lauro Mariani et Laurent Qui

IPSE  40 min
Création In situ
Église des Célestins


Par sa transdisciplinarité et la diversité des thèmes qu’elle aborde, la compagnie MFSM se veut indisciplinée. Le premier volet du projet IPSE a reçu la mention spéciale du jury de spectateurs à l’occasion du concours « Danse élargie » organisé en juin 2012 par le Théâtre de la Ville, le Musée de la danse et la fondation d’entreprise Hermès. IPSE retrace le parcours individuel de quatre personnages saisis dans la perspective d’un retour. Habités par un désir singulier face à leur propre énigme, ils tentent de se souvenir et sont amenés à s’incarner, se découvrir, se confronter, construire ou tenter de posséder l’autre et son territoire. À se tourner vers ce qui les a menés à cet endroit, sous l’influence d’une cinquième figure : l’histoire. Une proposition où se mêlent danse, théâtre et expérimentation physique, qui interroge sur ce que la rencontre et l’autre nous apprennent sur notre propre manière d’exister. La scénographie où l’espace se construit au fur et à mesure que le corps se dévoile, font d’IPSE un spectacle hybride et résolument présent. Les projections qui dressent des murs de lumière dans l’espace dépouillé et brut de l’église des Célestins ajoutent au trouble.