Vous êtes ici : CDC > Historique > Festivals > dernières éditions > 2014 | 36ème Festival Les Hivernales > Spectacles > Kader Attou
/ CDC /
Direction artistique et chorégraphie
Kader Attou
Interprétation
Babacar « Bouba » Cissé, Bruce Chiefare, Virgile Dagneaux, Erwan Godard, Mabrouk Gouicem, Adrien Goulinet, Kevin Mischel, Artem Orlov, Mehdi Ouachek, Nabil Ouelhadj, Maxime Vicente
Scénographie
Olivier Borne
Création sonore originale
Régis Baillet - Diaphane, augmentée de musiques additionnelles
Costumes
Nadia Genez
Création lumière
Fabrice Crouzet

Production

CCN de La Rochelle et du Poitou-Charentes / Cie Accrorap, direction Kader Attou
Coproduction
La Coursive - Scène nationale de La Rochelle, MA Sce`ne nationale - Pays de Montbéliard, Châteauvallon - Centre national de création et de diffusion culturelles (résidence de création)

Le CCN de La Rochelle et du Poitou-Charentes / Cie Accrorap, direction Kader Attou, est soutenu par le ministère de la Culture et de la Communication - DRAC de Poitou-Charentes, le Conseil régional de Poitou-Charentes, la ville de La Rochelle et par l’Institut français pour certaines de ses tournées à l’étranger.

Spectacles

Mardi 4 mars à 20 h 30

Kader Attou - CCN de La Rochelle - Cie Accrorap

The Roots  1 h 30
La Scène nationale de Cavaillon

En coréalisation avec La Scène nationale de Cavaillon

Aujourd’hui chorégraphe et directeur du Centre chorégraphique national de La Rochelle, Kader Attou est l’un des représentants majeurs de la danse française hip-hop. Pendant vingt ans, au sein de la compagnie Accrorap, il a nourri sa danse hip-hop au contact d’autres esthétiques, danse Kathak, arts du cirque, danse contemporaine, arts de l’image, échange et partage restant ses sources créatrices. Pour cette nouvelle création, le chorégraphe plonge dans son passé et fouille la mémoire des corps. The Roots, (« racines » en anglais) comme un retour aux sources de la danse hip-hop, est une aventure humaine qu’il partage avec onze danseurs sur des musiques de Brahms, de Glazunov et la musique électro de Régis Baillet. « The Roots représente le fruit de cette quête : puiser dans cette danse généreuse pour découvrir des nouveaux chemins. »