Vous êtes ici : CDC > Historique > Festivals > Raphaël Cottin | C'est une légende
/ CDC /


Chorégraphie, texte, scénographie

Raphaël Cottin
Interprétation Antoine Arbeit,
Nicolas Diguet
Musique David François Moreau
Voix Sophie Lenoir
Lumière Catherine Noden
Costumes Catherine Garnier
Collaboration artistique Michel
Barthaux


Production La Poétique des Signes
Coproduction Centre chorégraphique national de Tours, L’Apostrophe Scène nationale de Cergy-Pontoise, La Pléiade La Riche

Avec le soutien de la Fondation BNP Paribas pour la 71e édition du Festival d’Avignon

Avec l’aide de l’université François Rabelais de Tours, La Pratique de Vatan, L’Antarès de Vauréal, Centre national de la danse (Pantin)

Co-accueil Festival d’Avignon, CDC - Les Hivernales


© Frédéric Iovino

Raphaël Cottin | C'est une légende




Co-accueilli avec le Festival d'Avignon


2 3  -  2 4  -  2 5  -  2 6   J U I L L E T



1 1 H   &   1 5 H      -       Jeune public    -    à partir de 7 ans    -    50 mn   

Création 2017



Tel un conte, C’est une légende offre au jeune public une immersion dans l’artdu mouvement en six chapitres. Du classicisme académique de LouisXIV à la théâtralité chez Pina Bausch, la pièce de Raphaël Cottin est un livre ouvert et visuel d’où émergent certaines des plus grandes révolutions chorégraphiques qui ont transformé le rapport à la scène des artistes mais aussi du public. Évoquant la danse libérée d’Isadora Duncan, la pédagogie et l’analyse du mouvement que propose Rudolf Laban ou l’abstraction du mouvement d’Alwin Nikolais, C’est une légende pourrait être un feuilleton moderne où portraits et pratiques se répondent autant qu’ils se contredisent. Sur scène, la danse se pense, se raconte et se montre, si ce n’est l’inverse, et joue à faire des sauts de géants dans l’histoire de l’art chorégraphique. L’envie pour ce jeune chorégraphe, qui pour la première fois n’est pas présent au plateau, est non seulement de partager ces grands bouleversements mais surtout d’attiser une « véritable soif pour la danse». Jouant sur l’alternance d’images poétiques et insolites, C’est une légende affirme avec une légèreté sérieuse que la poésie du mouvement et l’autonomie du corps sont liées à celles de la pensée.







Après des études au Conservatoire national supérieur de musique et de danse, Raphaël Cottin danse pour Stéphanie Aubin, Christine Gérard, Odile Duboc et Daniel Dobbels. En 2008, il rejoint la compagnie de Thomas Lebrun, directeur depuis 2012 du Centre chorégraphique national de Tours, avec qui il danse en France et dans le monde entier. Pédagogue diplômé d’État, il transmet la technique des Barres Flexibles de Wilfride Piollet centrée sur l’entraînement et l’autonomie du travail du danseur. Ses projets de chorégraphe s’articulent au sein de sa compagnie La Poétique des Signes avec laquelle il conçoit sept créations entre 2008 et 2015 dont Les 7 premiers jours, un quatuor pour lequel il s’entoure de la danseuse Lola Keraly, du flûtiste Cédric Jullion et de la comédienne Sophie Lenoir, ou encore Buffet à vif, co-écrit avec Pierre Meunier et Marguerite Bordat pour les Sujets à Vif du Festival d’Avignon en 2014. L’écriture pour le mouvement en cinétographie Laban est au coeur de sa pratique et inspire son nouveau spectacle pour le jeune public, C’est une légende. Il partagera prochainement la scène avec le danseur étoile Jean Guizerix pour la création du duo Parallèles
en 2018.