Vous êtes ici : CDC > Historique > Festivals > Yasmine Hugonnet | Le Récital des postures
/ CDC /



Chorégraphie
Yasmine Hugonnet
Collaborateur artistique Michael Nick
Création lumières Dominique Dardant
Costumes Scilla Llardo
Scénographie Yasmine Hugonnet,
Dominique Dardant
Regards & replay Ruth Childs
Conseils dramaturgiques Guy Cools






Production Arts Mouvementés
Coproduction Théâtre Sévelin 36 –
Lausanne
Soutiens ville de Montreux, Fondation
Ernst Göhner, Pro Helvetia - Fondation
suisse pour la culture, CORODIS, Loterie Romande et ville de Lausanne.
Résidences Théâtre Sévelin 36 – Lausanne, Tanzhaus – Zurich, Dampfzentrale – Berne, Centre national de la danse – Pantin.

Dispositif imaginé et financé par Pro Helvetia et CORODIS, Sélection suisse en Avignon reçoit le soutien de la ville, de la Burgergemeinde et du canton de Berne, de la ville et du canton de Fribourg, de la république de Genève, de la ville de Lausanne, du canton de Vaud ainsi que de la Société Suisse des Auteurs (SSA), de la Fondation Ernst Göhner, du Pourcent culturel Migros, de la Fondation Jan
Michalski pour l’écriture et la littérature et du département fédéral des affaires étrangères (DFAE) - Présence suisse

Yasmine Hugonnet est artiste associée au Théâtre Sévelin 36 (2015 -2017) et bénéficie du programme YAA! - Young Associated Artist, développé avec Pro Helvetia.


© Anne-Laure Lechat

 

 

 

 

Yasmine Hugonnet | Le Récital des postures


D U  9  A U  1 9  J U I L L E T    -    R E L Â C H E  L E  1 3     


1 0 H    -    50 mn
Création 2014   




Ce récital-là se joue en silence, à l’aide d’un seul et fascinant instrument : le corps progressivement dénudé de Yasmine Hugonnet. Sur une scène vide et d’une blancheur immaculée, celui-ci se met lentement en mouvement. Maniant l’infiniment petit, requérant toute notre attention. Entre engagement et abandon, simplicité et virtuosité, il traverse une série de postures qui font naître des images et personnages plus ou moins référencés. Sculpture antique, marionnette disloquée, sergent moustachu ou marquise diaphane : quelle que soit la forme dans laquelle notre esprit la projette, Yasmine Hugonnet subsiste en magicienne, capable de suspendre le temps et d’ouvrir de nouveaux espaces. Son corps est un puissant résonateur, ses métamorphoses les variations qui font danser notre imagination.






Après sa formation au Conservatoire de Paris et au Pays-Bas, Yasmine Hugonnet travaille sur plusieurs continents. Elle collabore notamment avec Jean-Marc Heim et Rosalind Crisp, travaille à Taïwan avec des artistes non-voyants. Dans sa recherche personnelle, elle s’intéresse au rapport entre forme, image et sensation, à la germination de l’imaginaire, à la déconstruction du langage chorégraphique comme au processus d’incarnation et d’appropriation. Entre 2009 et 2013, elle crée la compagnie Arts Mouvementés, basée à Lausanne, et entreprend un travail patient et solitaire en studio. Le Récital des postures, qui a depuis voyagé dans le monde entier, est le second solo de la chorégraphe qui ressort de cette patiente étude du corps et de ses possibles. Elle approfondit son travail sur le mouvement de l’attention, l’idée de la posture comme réservoir et développe une pratique de ventriloquie. En 2016, elle crée La Ronde / Quatuor qu’elle présente aux Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis et à la Biennale de danse de Venise. En mars 2017, son nouveau solo, Se Sentir Vivant, est présenté au Programme Commun de l’Arsenic et du Théâtre Vidy-Lausanne.