Vous êtes ici : Festivals > Nans Martin | D’OEil et d’oubli


Chorégraphie Nans Martin
Collaboration & interprétation
Guillaume Barre, Perrine Gontié,
Tatanka Gombaud, Claire Malchrowicz,
Nans Martin, Sylvain Ollivier, Joan
Vercoutere
Création musique (live) Sylvain Ollivier
Création lumière/régie Sébastien
Lefèbvre, Anne Palomérès
Scénographie Matthieu Stefani et Nans Martin
Stylisme/costume Sarah Lakhtara

Production les laboratoires animés / nans
martin
Coproduction CDC - Les Hivernales, Châteauvallon - scène nationale – CDC Atelier de Paris - Carolyn Carlson – Micadanses-Paris- le Théâtre Paul Eluard de Bezons, scène conventionnée.

La compagnie est accompagnée et soutenue par la compagnie Système Castafiore – les Journées Danse Dense – Les Éclats, pôle régional dédié à la danse contemporaine en Poitou-Charentes – Le Pacifique - CDC Grenoble – La Briqueterie -CDC du Val-de-Marne – Le CCN Pavillon Noir – L’Apostrophe scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise.

Avec le soutien de l’Association Beaumarchais SACD, du groupe Caisse des Dépôts et de l’ADAMI.

La compagnie reçoit le soutien du ministère de la Culture et de la Communication / DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur, de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, du département des Alpes Maritimes et de la ville de Grasse

© Nina Flore Hernandez

Nans Martin | D’OEil et d’oubli


D U  9  A U  1 9  J U I L L E T   -   R E L Â C H E  L E  1 3


1 5 H 4 5    -    55 mn
Création 2017


La pièce parcelles, présentée à l’occasion de la 38e édition des Hivernales avait révélé au public du festival ce jeune auteur chorégraphique au parcours déjà très riche. Avec D’OEil et d’oubli, sa nouvelle création, Nans Martin propose d’habiter l’absence en artisan de l’ombre et de la lumière. Reliés seulement par le regard, les six danseurs jouent en solo leur partition personnelle sur un échiquier imaginaire, se jaugent, s’évitent, s’offrent des pauses silencieuses et immobiles. Nans Martin puise la matière chorégraphique de ce nouveau projet dans les événements récents de son histoire intime et prévient : « il faut lire D’OEil et d’oubli comme la suite d’une histoire dont vous ignorez le commencement et ne connaissez pas non plus la fin. Ni passée ni à venir, c’est dans cet entre-temps que se déroule l’action. Celle de l’absence. ». La danse élégante et poétique de Nans Martin, poussant le geste jusqu’au bout des doigts, révèle l’identité forte et singulière d’un chorégraphe déjà très repéré.





Nans Martin est né à Grasse en 1984. Il commence à danser très jeune et sait rapidement qu’il veut en faire son métier. En 2005 il sort diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en danse classique et en danse contemporaine. Après une formation pré-professionnelle (DANCE) dirigée par William Forsythe, Angelin Preljocaj, Frédéric Flamand et Wayne Mac Gregor, il s’installe au Caire pour travailler à l’Opera House comme assistant chorégraphe et enseigne ensuite en Inde aux danseurs de l’Attakkalari Dance Centre for Movements Arts de Bangalore. Après la création d’une Plateforme Artistique de Recherche Chorégraphique qui donnera lieu à une pièce collective en 2012 (Echoes) il crée sa propre compagnie les laboratoires animés. En janvier 2014 il signe seul sa première pièce, muô et obtient le Prix Incandescences Beaumarchais-SACD pour cette création. En 2015 il se consacre à une série de laboratoires qui donnent lieu à la création parcelles au Festival Faits d’Hiver à Paris. Depuis le mois de septembre de cette même année, Nans Martin et toute son équipe travaillent à la création de D’OEil et d’oubli dont la première aura lieu en février 2017 au CDC Atelier de Paris - Carolyn Carlson en partenariat avec le Festival Faits d’Hiver.