• Les Hivernales CDCN d’Avignon
  • La saison
    danse
  • Vous

Edito hiver 2020

Notre maison

Une maison pour y abriter l’intimité d’un travail de recherche, une maison comme un port d’attache, un lieu de fête, de rencontres, de convivialité, une maison qui laisse des souvenirs et où l’on revient au fil des hivers et des étés.

Cette édition pourrait voir la fin d’une longue période d’incertitude pour Les Hivernales – Centre de Développement Chorégraphique National d’Avignon. Grâce au soutien des partenaires institutionnels, nous espérons pouvoir rester dans nos murs au 18 rue Guillaume Puy. Sur les fondations solidement posées par des équipes passionnées qui se sont succédé, la nôtre va continuer de bâtir cette maison et d’ouvrir encore plus grand ses portes. Une maison, la nôtre, la vôtre, celle des artistes qui y travaillent, des publics qui viennent à leur rencontre, des bénévoles, des professionnels…

une maison, c’est aussi le nom de la dernière création de Christian Rizzo, que nous accueillerons le samedi 15 février à l’Opéra Grand Avignon.

Le chorégraphe ne nous invite pas seulement « à habiter une maison, mais à faire maison et de passer de l’architecturé à la relation ». Sous une voûte céleste époustouflante, la danse des 14 interprètes nous captive. Dès la première image nous sommes sous le charme.

En préparant cette 42e édition nous avons été attentifs aux différentes formes et esthétiques afin que chacun d’entre vous ait envie de pousser la porte d’un théâtre mais aussi d’une chapelle, d’un musée, d’une salle de concert, d’un centre social ou d’un palais. Le hip-hop, le krump, le cirque, la performance croiseront différents courants de la danse contemporaine. Cette diversité des langages fait la richesse incontestable du secteur chorégraphique.

La présence de Cindy Van Acker, chorégraphe de l’abstraction, de Fouad Boussouf qui porte au plateau un hip-hop intense et sensible, ou de la trapéziste Élodie Doñaque mêlant danse, cirque et musique, en sera l’illustration.

Vous pourrez découvrir de jeunes talents comme Nach, prochaine artiste associée du CDCN, Anna Massoni, Paola Stella Minni et Konstantinos Rizos, Marthe Krummenacker, magnifique interprète du solo de Pierre Pontvianne, et retrouver également des personnalités majeures de la scène chorégraphique telles que Mathilde Monnier et La Ribot, associées pour leur dernier opus au metteur en scène et dramaturge Tiago Rodrigues. Cette édition s’ouvrira aux artistes venus de plus loin comme le genevois Philippe Saire, les catalanes Aina Alegre et Lali Ayguadé. La chorégraphe danoise Mette Ingvartsen nous donnera à voir un fascinant tableau, combinant technologie, matière et lumière.

Il faut redire que la présence des artistes parmi nous est précieuse, qu’ils fassent naître la beauté ou le doute, ils nous invitent à modifier notre regard sur le monde, à imaginer de nouvelles utopies. L’écrivain poète et slameur Abd Al Malik présentera son nouveau spectacle conçu, avec le chorégraphe burkinabé Salia Sanou, Le Jeune Noir à l’épée, une œuvre militante, festive et poétique qui mêle l’art contemporain, la danse, le théâtre, le rap, le slam et la chanson.

Ces Hivernales seront aussi l’occasion de nous mettre en mouvement. Arthur Perole, jeune chorégraphe marseillais, nous invitera au Palais des Papes pour vivre et partager une expérience collective dansée. Aux rythmes des musiques de tarentelle et de sons électroniques, nous prendrons peut-être part à la danse.

Mathilde Monfreux ouvrira son travail de recherche à un groupe d’amateurs.

NaïF Production, nos artistes associés, dévoileront une étape de leur création à venir.

Depuis 2017, notre équipe a multiplié les projets avec la jeunesse du territoire car nous sommes convaincus que cet engagement est porteur d’avenir. Les HiverÔmomes, qui se sont largement développés depuis leur création, ouvriront ce mois de février dédié à la danse avec six spectacles pour tous les âges à voir avec l’école ou en famille.

Enfin, comme chaque année, le festival rayonnera sur un large territoire, grâce à de solides liens tissés avec nos partenaires, fidèles et complices jusque dans la prise de risque. Nous voulons les remercier ainsi que leurs équipes.

Nous vous espérons nombreuse et nombreux pour goûter cette nouvelle édition et vous laisser émerveiller, toucher, bousculer peut-être. Bon festival à toutes et tous.

Isabelle Martin-Bridot
Directrice

Les Hivernales #42

Les Hivernales   –   Centre de Développement Chorégraphique National