• Les Hivernales CDCN d’Avignon
  • La saison
    danse
  • Vous

Edito Hivernales 2021

Rien n’est absolu, tout est changement,
tout est mouvement, tout est révolution,
tout s’envole et s’en va.
Frida Kahlo

À l’heure d’écrire ces quelques
lignes pour annoncer la 43e édition du festival Les Hivernales, il flotte encore un parfum d’incertitude tant sur la situation sanitaire que sur son incidence sur les conditions d’ouverture des théâtres.

Dans cette atmosphère étrange, tout au long de ces derniers mois, l’équipe du CDCN s’est néanmoins attachée, toujours dans le strict respect des gestes de protection, à préserver ce lien essentiel qu’est la relation entre les artistes, les œuvres et le public et en particulier avec la jeunesse de notre territoire.
C’est avec enthousiasme que nous avons travaillé à la préparation du festival en espérant les jours heureux de nos retrouvailles en février prochain.
Cette édition s’est construite pas à pas : un pas en avant c’était le soulagement, deux pas en arrière nous étions en suspension.
Mais de pas de côté en grandes enjambées, portés par l’énergie d’un élan collectif, nous avons trouvé l’équilibre.

Nous retiendrons, de cette période de crise, la formidable capacité d’adaptation et l’engagement des artistes comme des équipes administratives et techniques, le soutien de nos partenaires nstitutionnels particulièrement la DRAC PACA mais également la Région Sud, le Département de Vaucluse et la Ville d’Avignon, la fidélité de nos partenaires culturels qui nous ouvrent les portes de leurs théâtres pour que la danse se déploie à travers le département et la ville :
L’Autre Scène et l’Opéra du Grand Avignon, le Centre Dramatique des Villages du Haut Vaucluse, la Chartreuse de Villeneuve lez Avignon, le Cinéma Utopia, La Garance – Scène nationale de Cavaillon, le Palais des Papes, le Théâtre Golovine, le Théâtre des Carmes, le Théâtre des Doms, le Théâtre des Halles, Le Totem, le Théâtre Benoît XII, la Chapelle des Pénitents Blancs.
Merci également à l’équipe du Festival d’Avignon qui, au-delà d’un précieux soutien technique, accueille cette année le spectacle de clôture à la FabricA, dans un souci de partage et de solidarité.

Cette épreuve nous aura sans doute fait prendre conscience de l’importance du sel de la vie selon Françoise Héritier, de « ces moments de partage qui font le goût de notre existence, qui la rendent plus riche, plus intéressante ».

Il sera question d’humanité, de lien, de rapport à l’autre, de filiation et des générations à venir dans cette programmation riche de 36 représentations et portée par 22 compagnies.
Ils elles sont prêt·e·s, nous le sommes aussi…

Cher·e·s spectateur·rice·s, votre présence dans les lieux de culture comptera pour l’avenir de ce secteur.
Nous vous espérons nombreux dès le 10 février.
Merci à notre fidèle graphiste, François Moissette qui a réalisé une brochure au format plus resserré qu’à l’habitude mais dont vous pourrez compléter le contenu par une visite sur notre site internet. Bon festival à toutes et tous.

Isabelle Martin-Bridot
Directrice

Les Hivernales   –   Centre de Développement Chorégraphique National