• Les Hivernales CDCN d’Avignon
  • La saison
    danse
  • Vous
Partage

Evénement

Chorus de Mickaël Phelippeau avec l'Ensemble vocal Campana

Vous aviez pu découvrir ce spectacle lors du festival Les Hivernales en février 2015 à l’Église des Célestins.


Mickaël Phelippeau inscrit son travail dans la rencontre. Après avoir réuni l’ensemble a cappella Voix Humaines, c’est avec le chœur de chambre Campana d’Avignon dirigé par Jean-Paul Joly, qu’il poursuit cette aventure. Les choristes peu habitués à la mise en espace et au travail corporel ont eu à cœur de partager cette incroyable expérience avec le chorégraphe. Sur le choral de Nicht so traurig, Nicht so sehr de la cantate BWV 384 de Bach, les corps chantants se mettent en marche, « comme un seul corps, un seul coffre… un chœur mouvant, un chœur qui va vers le sol… ». Dans les magnifiques volumes de l’Église des Célestins, la magie opère créant un véritable enchantement pour les yeux et les oreilles.
Sensible, beau, intelligent, Chorus nous fait oublier le fracas du monde, le temps de ce choral de Bach.

" Chorus s’inscrit dans la rencontre, moteur de mon travail, cette fois-ci avec vingt-quatre choristes. Chorus est pensé comme mouvement d’ensemble. En jazz, prendre un chorus, c'est aussi prendre un solo. On parlera d’ensemble vocal, on parle de danse chorale. Nous nous inscrivons dans une tradition du chœur, nous nous y confrontons, nous la détournons et focalisons sur une interprétation multiple, à partir d'un morceau aussi fameux que Nicht so traurig, nicht so sehr de Bach.


Et si nous chantions en silence, nous playbackions, nous défiions des challenges, nous interprétions du répertoire le plus rapidement possible, nous nous essoufflions, dniwer ne snoitnahc suon, nous étions un seul corps avec un seul coffre, nous étions soprano masculine, nous nous costumions à outrance pour être hyper lyriques.
Et si nous étions un chœur mouvant, un chœur qui se déplace en permanence, un chœur qui va vers le sol, un chœur ventre au sol, un chœur en grappe, un chœur explosé et hétérogène, un chœur qui part du public, un chœur qui bat aussi la mesure, un chœur en surexposition, un chœur qui disparaît, un chœur qui se situe hors-champ, un chœur mou, un chœur qui chante sans interruption, un chœur comédie musicale, un chœur qui se relaie, un chœur juste à côté, un chœur qui s'use."

— Mickaël Phelippeau

dimanche 18 novembre

18 h 00 à 19 h 00

Les Hivernales - CDCN d'Avignon

Avignon

suivez-nous

Les Hivernales   –   Centre de Développement Chorégraphique National