• Les Hivernales CDCN d’Avignon
  • La saison
    danse
  • Vous
Grande cordée©Vasil Tasevski-web
Partage

NaïF Production

La Grande cordée

Création 2021 - Première

Cette aventure chorégraphique s’inscrit dans une recherche au long cours articulée autour de la paternité et de la filiation. Sorte d’extension du duo Des gestes blancs, ce nouvel opus remet à une communauté de pères et d’enfants, les questions qui y ont été traversées. À partir du « porté », situation ordinaire que partagent tous les parents et leurs jeunes enfants, s’écrit le geste chorégraphique. Comment gérer et jouer avec un poids tout en contraste, le protéger, le déplacer, les soutenir, l’élever ? Et si de la recherche de nouveaux équilibres physiques émergeait la trace d’un déplacement de la figure du père ?


+ d’infos : naif-production.fr

 

Ce qu'en dit la presse :

Dans cette pièce, toutes les questions de gravitation, d'équilibre, de poids et contre-poids, de volumes, de combinatoires, de dégagements, d'agencements, de failles, de passages, d'empêchements, de dispute des forces, de négociation des intensités, d'infiltrations, de feintes, d'esquives, de dons et abandons, sont examinées à neuf, à travers deux corps si totalement dissemblables, et pourtant si formidablement proches. L'un est quand même le prolongement de l'autre. Mais il est tout ailleurs, radical dans sa différence.

Gérard Mayen - dansercanalhistorique.fr

 

Sur le plateau le questionnement devient matière à penser, à exprimer, à émouvoir ou agacer, fait corps, corps à corps, mouvement et danse. Qui suis-je ? Sur scène le « je » est en jeu, enjeu et jeu de rôle qui s’échange, se prête, se mélange.

Marie Anezin - www.iogazette.fr

 

Entre « désir de jouer à deux » et tendresse pudique, la pièce réussit le miracle de conjuguer la spontanéité de l’enfance et la précision de l’écriture. Elle explore la densité des corps, les contrepoids, les tensions. Elle revisite aussi la figure du porté, totem identitaire du ballet, qu’il soit classique ou contemporain, mais aussi situation commune à tous les jeunes parents. Surprenante, pleine de sens, sa démarche met en danse, selon la belle ambition du collectif Naïf production, « la gravité du monde ».
I. C. - quefaire.paris.fr

Distribution

  • À l’initiative du projet Sylvain Bouillet
  • Réalisation NaïF Production
  • Création et interprétation Frédéric et Lubin Arsenault, Sylvain et Charlie Bouillet, Bruce et Niels Chiefare, Alexandre et Lou Denis, Tim et Eliott Van der Steen
  • Création sonore Christophe Ruetsch
  • Création lumière Pauline Guyonnet

Biographie

NaïF Production est une fabrique de spectacles vivants et d’aventures collectives créée par Sylvain, Mathieu et Lucien. Trois acrobates qui, à partir du singulier rapport d’intimité que leur langage entretient avec la gravité des corps, essaient de mettre en danse la gravité du monde.


Autour des motifs de déséquilibre, de résistance et d’effort, ils développent des fictions d’images et de gestes où l’engagement physique est premier. Un engagement qu’ils essaient d’étendre en dehors du plateau.


Ils réalisent des initiatives collectives et individuelles, et cherchent un mode d’organisation autour de celui de la coopérative. Chaque projet y est l’occasion de réinventer de nouvelles architectures pour être et travailler ensemble. Un espace de friction fragile ou décider ne revient ni à diriger ni à posséder.

Production

Coproduction Centre Chorégraphique National de Rennes et de Bretagne • Les Hivernales – CDCN d’Avignon • 2angles – Relais culturel de Flers


Soutien DRAC PACA • Région Sud • Département de Vaucluse • Ville d’Avignon

mercredi 24 février

18 h 00 | tout public

50 minutes

Théâtre des Halles

Avignon

Une coproduction Les Hivernales – CDCN, en partenariat avec le Théâtre des Halles

suivez-nous

Les Hivernales   –   Centre de Développement Chorégraphique National