• Les Hivernales CDCN d’Avignon
  • La saison
    danse
  • Vous
20201126_twice2_Epaulette_credit frederic iovino_0169-web
20201126_twice2_Epaulette_credit frederic iovino-0162-web
Partage

Les HiverÔmomes

Alexander Vantournhout + Aïcha M’Barek et Hafiz Dhaou

TWICE#2

Création 2020 – Première en région

Le projet TWICE, impulsé par Le Gymnase CDCN de Roubaix, cherche à enrichir et renouveler les créations jeune public en danse en passant commande à des chorégraphes aux écritures singulières.

Avec Épaulette, Alexander Vantournhout poursuit sa recherche sur le mouvement dans la limitation physique et la relation entre le performeur et le vêtement. Comment se libère-t-on de ses propres habitudes ?

De leurs côtés, Hafiz Dhaou et Aïcha M’Barek interrogent ce qu’il y a d’universel dans le langage corporel, en s’intéressant aux équilibres et appuis fragiles d’un corps organisé autour du bassin, de la colonne vertébrale et de la suspension.

Deux univers artistiques qui s’entremêlent pour démontrer que la différence est une beauté qu’il faut apprendre à voir ! Une proposition ludique qui joue de nos différences pour mettre en lumière nos ressemblances !

+ d’infos : gymnase-cdcn.com

Ce qu'en dit la presse :

« TWICE est une initiative du réseau pour la danse et la jeunesse LOOP, et du Gymnase CDCN de Roubaix.

Elle consiste à enrichir et renouveler les créations jeune public en danse en passant commande à deux chorégraphes aux écritures singulières. La saison dernière, il s’agissait de Robyn Orlin et Emmanuel Eggermont. Pour TWICE#2, Hafiz Dhaou et Aïcha M’Barek de la compagnie Chatha, et Alexander Vantournhout prennent la relève.

Hafiz et Aïcha s’intéressent aux équilibres et appuis fragiles d’un corps organisé autour du bassin, de la colonne vertébrale et de la suspension. Alexander poursuit sa recherche du mouvement dans la limitation physique et la relation entre le performeur et le vêtement. Il s’intéresse aux jupes serrées, aux épaulettes, aux chaussures à talons et aux corsets, qui influencent et modifient les proportions des individus.

Agnès Izrine

Distribution

  • Chorégraphie Aïcha M’Barek, Hafiz Dhaou et Alexander Vantournhout assisté de d’Emmi Väisänen
  • Interprétation Astrid Sweeney et Johanna Mandonnet

Biographie

Alexander Vantournhout (basé à Bruxelles, 1989) a étudié à la danse contemporaine à P. A. R. T. S. (Performing Arts Research and Training Studios, Bruxelles) ainsi que la roue simple, l’acrobatie et le jonglage à l’ESAC (École Supérieure des Arts du Cirque, Bruxelles).
Il a débuté par Caprices (2014), une chorégraphie exécutée en solo sur la musique de Salvatore Sciarrino. En 2015, il a créé ANECKXANDER en collaboration avec Bauke Lievens. Ce duo a remporté le prix Circus Next de 2014, ainsi que le prix Jeune Théâtre et le prix du public au Theater Aan Zee (Ostende, 2015). Il a également été sélectionné pour participer au réseau Aerowaves et au « Theaterfestival », qui présente les performances belges les plus remarquables de l’année. Raphaël (2017) est un duo forcé créé et interprété avec Bauke Lievens. Red Haired Men (2018) est la première pièce pour quatre hommes, inspirée par le poète Daniil Charms. En 2019, Alexander a créé Screws (2019), sa première pièce in situ , où, avec quatre danseurs acrobates, il accompagne le public sur un parcours de microperformances. Avec Through the Grapevine (2020), Alexander revient au concept du duo. Avec Axel Guérin, Alexander remet en question la formule du pas de deux.
La gestuelle d’Alexander est influencée par divers processus pédagogiques et par l’élimination des frontières entre les différentes formes d’art. Son œuvre artistique est traversée par deux constantes : la quête du potentiel créatif et cinétique dans la limitation physique, et la recherche des nombreux possibles dans la relation entre performeur et objet.
Alexander est artiste en résidence au centre d’art Vooruit, à Gand (2017-2021), et au PERPLX, à Marke (2016-2020). Il est artiste associé au Cirque-théâtre Elbeuf (2020-2021) et au CENTQUATRE-PARIS (2020-2021). La Fondation BNP Paribas soutient la compagnie d’Alexander dans le développement de ses projets.




Aïcha M’Barek étudie au Conservatoire de Musique et Danse de Tunis et intègre la compagnie de Syhem Belkhodja (Sybel Ballet Théâtre). Dès 1999, elle entame des études cinématographiques à l’IMC (Institut Maghrébin de Cinéma) à Tunis. En 2000, elle obtient une bourse d’étude pour suivre les cours du Centre National de Danse Contemporaine d’Angers. En 2001, elle crée au CNDC d’Angers le quatuor Essanaï (le créateur) puis en 2002 le solo Le Télégramme, qui puise ses sources dans L’amant de Marguerite Duras. En 2005, elle danse dans Temps de feu de la Compagnie Anouskan.

Hafiz Dhaou - Danseur hip hop, c’est la chorégraphe tunisienne Syhem Belkhodja qui le forme et l’initie à la danse contemporaine (Sybel Ballet Théâtre) dès 1989. Il participe ainsi à de nombreux projets, comme ceux du metteur en scène Fadhel Jaziri. En 1999, il entame des études cinématographiques à l’IMC à Tunis. En 2000, il obtient une bourse d’étude pour suivre les cours du Centre National de Danse Contemporaine d’Angers.
Durant cette période naît une étroite collaboration avec la danseuse tunisienne Aïcha M’Barek. En 2001, il crée au CNDC d’Angers le quatuor Inta Omri (tu es ma vie), hymne à la diva Oum Kalhtoum. En 2002, il crée le solo Zenzena (le cachot). En 2003-2004, il intègre la formation EX.E.R.CE Centre National Chorégraphique de Montpellier. Il danse pour Abou Lagraa (Compagnie La Baraka) dans Cutting flat en 2004 et Où transe en 2005.
En 2005, Aïcha M’Barek & Hafiz Dhaou créent la compagnie Chatha. Réunissant leurs aspirations artistiques, ils créent depuis lors leurs spectacles ensemble : Kawa en 2010, Un des sens et Kharbga en 2011, Transit en 2012, Toi et Moi en 2013 puis Narcose en 2017.

Production

Production Le Gymnase CDCN Roubaix – Hauts-de-France


Coproduction Chaillot – Théâtre national de la Danse ∙ La Manufacture CDCN Nouvelle-Aquitaine Bordeaux La Rochelle ∙ Pôle-Sud CDCN Strasbourg ∙ Charleroi danse – Centre chorégraphique de Wallonie-Bruxelles ∙ Le Rive Gauche – scène conventionnée d’intérêt national art et création – danse ∙ HET LAB ∙ Les Hivernales – CDCN d’Avignon
Un projet porté par LOOP – réseau pour la danse et la jeunesse

Dates à venir

10 & 11 mars : Festival Artdanthé, Théâtre de Vanves

15 & 16 mars : Pôle Sud CDCN, Strasbourg

23 & 24 mars : Bonlieu Scène nationale, Annecy

mercredi 10 février

09 h 45 | scolaire

14 h 30 | en famille dès 6 ans

50 minutes

Les Hivernales - CDCN d'Avignon

Avignon

Une coproduction Les Hivernales - CDCN

Ressources

suivez-nous

Les Hivernales   –   Centre de Développement Chorégraphique National