• Les Hivernales CDCN d’Avignon
  • La saison
    danse
  • Vous
SOMNOLE-DSC04794 ©Marc Domage-web
SOMNOLE-DSC04846 ©Marc Domage-web
SOMNOLE, chorégraphie et interprétation Boris Charmatz, 2021 – © Marc Domage-web
Partage

Boris Charmatz | [terrain]

SOMNOLE

Création 2021 – Première en région

Boris Charmatz nous convie à une émouvante célébration de l’intime, soutenue par les mélodies qu’il siffle tout en dansant, il offre l’épure d’un solo magnétique. La grâce d’un moment hors du temps !
Il s’inspire de ces états de latence, des limbes du rêve et des cris du réveil, pour créer cette pièce intime, faite de réminiscences mélodiques et de souvenirs d’enfance. Une danse alanguie, traversée de sursauts. Un abandon à la somnolence, quand le corps se laisse animer par les pensées qui s’agitent follement dans la tête. Une danse d’insomniaque, prise dans les ressacs de la rêverie, dont les arabesques surgissent de l’inconscient. La fragilité du sifflement imposant la retenue du mouvement, Boris Charmatz fait le pari d’un solo « suspendu à ses lèvres ».


+ d'infos : borischarmatz.org

Ce qu'en dit la presse :

Tout en sifflant, Boris Charmatz danse un saisissant chef-d’œuvre sur l’intime. Entre rêves, cauchemars et délires, son éblouissant solo touche l’âme et le cœur. 
Sophie Lesort - Dansercanalhistorique.fr

Le danseur-chorégraphe vient de créer Somnole, un solo où il se meut tel un dormeur incertain qui ne ronfle pas, mais siffle sans répit. Une autre prouesse à son actif.
Muriel Steinmetz - humanite.fr

Son titre en dit long sur l'état du corps, subtilement léthargique, qui en a impulsé l'écriture. Comme une méditation, une immersion au plus profond de lui-même, Boris Charmatz livre ce qui le traverse, simplement accompagné et soutenu par sa respiration, son souffle, ses sifflements et les bruits de son corps en mouvement.

Rosita Boisseau - sortir.telerama.fr

 

+ REPAS > petite restauration disponible sur place

Distribution

  • Chorégraphie et interprétation Boris Charmatz
  • Assistante chorégraphique Magali Caillet Gajan
  • Lumière Yves Godin
  • Lumière Marion Regnier
  • Travail vocal Dalila Khatir
  • Conseils Bertrand Causse et Médéric Collignon
  • Régie générale Fabrice Le Fur
  • Régie lumières Germain Fourvel
  • Directrice déléguée [terrain] Hélène Joly
  • Direction des productions Lucas Chardon, Martina Hochmuth
  • Chargés de production Florentine Busson, Briac Geffrault

Biographie

Danseur, chorégraphe, mais aussi créateur de projets expérimentaux comme l’école éphémère Bocal, le Musée de la danse ou [terrain], institution future sans murs ni toit, Boris Charmatz soumet la danse à des contraintes formelles qui redéfinissent le champ de ses possibilités. La scène lui sert de brouillon où jeter concepts et concentrés organiques, afin d’observer les réactions chimiques, les intensités et les tensions naissant de leur rencontre.
Après des études à l’école de danse de l’Opéra National de Paris et au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon, il crée et interprète avec Dimitri Chamblas À bras-le-corps (1993), pièce charnière.
S’ensuivent une série de pièces qui ont fait date dont Aatt enen tionon (1996), herses (une lente introduction) (1997), Con forts fleuve (1999) ou encore régi (2006) en parallèle de ses activités d’interprète et d’improvisateur (notamment avec Médéric Collignon, Anne Teresa De Keersmaeker, Odile Duboc et Tino Sehgal).
De 2009 à 2018, il dirige le Centre chorégraphique national de Rennes et de Bretagne et y déploie le Musée de la danse. Artiste associé de l’édition 2011 du Festival d’Avignon, il propose Une école d’art, et crée à la Cour d’honneur du Palais des Papes enfant, pièce pour 26 enfants et 9 danseurs. Il est artiste associé de la Volksbühne durant la saison 2017-2018.
En 2020, le festival d’Automne à Paris présente le Portrait Boris Charmatz, composé de pièces du répertoire et de nouvelles créations : La Ruée (2018), (sans titre) (2000) de Tino Sehgal, La Fabrique (2020), Aatt enen tionon (1996), 20 danseurs pour le XXe siècle et plus encore (2012), boléro 2 (1996) et étrangler le temps (2009), 10000 gestes (2017). Dans ce cadre également, il créée La Ronde pour l’événement de clôture du Grand Palais, performance collective de 12 heures qui fait l’objet d’un film et d’un documentaire. Puis en juin 21, il orchestre une performance pour 130 danseurs, Happening Tempête, pour l’ouverture du Grand Palais Éphémère. À partir de septembre 2022, Boris Charmatz prendra la direction du Tanztheater Wuppertal Pina Bausch, pour y développer, avec [terrain], un nouveau projet entre la France et l’Allemagne.

Production

Production [terrain]
Coproduction Opéra de Lille, le phénix – scène nationale Valenciennes pôle européen de création ∙ Bonlieu Scène nationale Annecy ∙ International Arts Festival REGARDING... ∙ Charleroi danse – Centre chorégraphique de Wallonie-Bruxelles (Belgique) ∙ Festival d’Automne à Paris ∙ Festival de Marseille ∙ Teatro Municipal do Porto ∙ Helsinki Festival ∙ Scène nationale d’Orléans ∙ MC93 – Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis (Bobigny) ∙ Pavillon ADC (Genève)
Soutien Lafayette Anticipations – Fondation d’entreprise Galeries Lafayette, dans le cadre de l’Atelier en résidence
[terrain] est soutenu par le ministère de la Culture – Direction Générale de la Création Artistique et la Région Hauts-de-France.
Dans le cadre de son implantation en Hauts-de-France, [terrain] est associé à l’Opéra de Lille, au phénix – scène nationale Valenciennes pôle européen de création et à la Maison de la Culture d’Amiens – pôle européen de création et de production.
Boris Charmatz est également artiste accompagné par Charleroi danse (Belgique) durant trois années, de 2018 à 2022, et artiste associé à Lafayette Anticipations en 2021-2022.

Dates à venir

18 & 19 février : La Raffinerie - Charleroi Danse à Bruxelles
25 > 27 février : Montpellier danse
2 > 4 mars : Bonlieu, scène nationale à Annecy
5 avril : Pavillon ADC à Genève
...

vendredi 11 février

20 h 30

1 h 00

La FabricA

Avignon

En coréalisation avec le Festival d’Avignon

suivez-nous

Les Hivernales   –   Centre de Développement Chorégraphique National